Ancêtres Lemarié

Ma grand-mère maternelle, et ma tante Hélène

quelques patronymes de la branche Lemarié : originaire des alentours de Lisieux (calvados)

BANNIER, BERGERON, BERTUE, BESNARD, BISSON, BOSCHER, BRULé, BRULLEY, BISSON, BUISSON, CASTEL, CHAUVEL, CHEVALIER, CHIROT, COLLET, COULIBOEUF, CRESPIN, CULLIER, DAIRAINE, DAMVILLE, DANNEVILLE, DAVID, DEBAISé, de BESé, de BLANVILLAIN, DELAMARE, DESHAYES, du TROLLée, DUSSY, ERNIE, FESSARD, FILLEUL, FONTAINE, FOURNEAUX, FRENEL, FRETTE, FROMAGE, GAILLARD, GAUTIER, GOUFIN, GUERET, JANVIER, JOUVRIE, LEBLANC, LEBOULANGER, LEVAVASSEUR, LALLIER, LANJEOIS, LEBLANC, LEFRERE, LEMARIé, LEMONNIER, LEPRIEUR, LERON, LETOUAY, LOYAUTE, MACON, MALIFASTRE, MILLET, MERISIER, MICHEL, MONNIER, MORAND, MOUSSET, OURSEL, PELLEHESTRE, PERCEPIED, PHILIPART, PILLET, PIQUOT, PLOUIN, QUETIER, REBOURS, RIVIERE, ROBILLARD, ROBINE, SASSIER, SURIRAY, TELOT, VENDEL, VIENNE, VIMOYT,

********

fabrication du cidre en basse-normandie

 

La Normandie regorge de pommiers dont les habitants tirent le cidre à partir des fruits qui ont été stockés pendant un mois. Triées, lavées, puis broyées, les pommes sont ensuite passées dans les pressoirs. Le jus ainsi obtenu, auquel on a ajouté 5 à 10 gr d'acide sufureux, est placé dans les tonneaux pendant deux à 10 jours, puis conservé dans des caves fraîches, où se produit la fermentation. Les Normands font grande consommation de cidre et de calvados, eau-de-vie fabriquée à partir du cidre distillé.

 

François Lemarié est décédé à la prison de Caen, le 15 mars 1894, après avoir été condamné à 10 ans pour attentat à la pudeur (viol et décès d'une enfant mineure de sa concubine), ce qu'il nie dans un courrier à sa soeur. Il est vrai que ce n'était pas un enfant de coeur !

pour la généalogie LEMARIé/HERBINIERE voir la rubrique "arbre généalogique" au sommaire de la page d'accueil

 

retour vers la page d'accueil