Biographie Dercourt/Renoux

Juliette Dercourt épouse d'Arthur Pignard, mon arrière-grand-mère paternelle

 

D'heureuses retrouvailles

Edgar Renoux, sa fille Françoise, Philippe Longavesne et moi-même, sommes tous trois descendants d'un ancêtre commun : AUGUSTE LAURENT DERCOURT, fils de Claude et Geneviève Pruvost, cultivateur-propriétaire à Campneuseville (Seine-Maritime), les enfants étant nés de trois mariages successifs :

1) le 3 mai 1808, avec Madeleine Tudot (branche Edgar et Françoise Renoux),

2) le 10 novembre 1818, avec Marie Anne Françoise Pauchet (branche Philippe Longavesne),

3) le 6 juin 1825 avec Françoise Rabeaux (branche Pignard), mon aïeule.

****

Philippe Longavesne a rencontré, par hasard, Françoise Renoux, en visitant le cimetière de Campneuseville alors qu'il était à la recherche des tombes familiales. Elle-même allait s'y recueillir comme elle le fait souvent, puisqu'elle habite dans ce bourg, avec sa famille et ses parents Edgar et Denise.

****

Quant à moi, descendante de Françoise Rabeaux, la 3ème épouse, j'ai été contactée au printemps 2005, sur internet, par Fabienne Léguillé qui avait exploré mon site généanet. Elle recherchait, comme moi, les motifs ayant poussé nos arrières-grands-parents à quitter Campneuseville, à la lisière de la Picardie en Haute-Normandie, où ils étaient verriers, pour s'installer à Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois, ou à Tourouvre dans l'Orne, pour travailler dans les verreries de la Basse-Normandie.

Pour Fabienne, ses recherches concernaient Abel Pilon, son arrière-grand-père, décédé à Tourouvre le 4 février 1832, le même jour que sa compagne Edmée Jacquet (ce qui était curieux), et ceci après de multiples pérégrinations à travers la France et la Belgique

Pour moi, il s'agissait de Juliette Dercourt, mon arrière-grand-mère paternelle, fille de Jean-Baptiste et Désirée Florentine Payenneville, épouse d'Arthur Pignard.

De fil en aiguille, je dirais plutôt de mail en mail, en furetant dans nos "arbres" respectifs, nous avons constaté que nous étions cousines, Fabienne et moi, dans les années 1650, il y a 350 ans ! Nous avions comme ancêtres communs Jean Gambet marié à Nicole Tourneur dans le bourg de Campneuseville. Je descendais de leur fille Anne et Fabienne de leur fils Jean...

Après bien des recherches, il nous est apparu évident, à travers l'étude des documents, des livres ou des journaux, que l'arrière grand-père de Fabienne, car il y était nommément cité, avait été licencié à cause de ses activités de syndicaliste.

De nombreuses grèves, très dures, devaient suivre dans les verreries pour demander, en vain, sa réintégration. Marqué au fer rouge, il était devenu la bête noire des patrons, "interdit de travail" dans les verreries de la Vallée de la Bresle, ce qui expliquait son départ vers des cieux qu'il souhaitait plus cléments.

Puis, la mère de Fabienne habitant toujours le bourg, et après quelques discussions, toujours par mails, il s'est avéré rapidement qu'Edgar Renoux était un descendant de la branche DERCOURT au même titre que moi..! SURPRISE... comme quoi le monde est petit parfois.

*****

A l'automne 2005, j'ai appris, toujours par Fabienne, que la commune de Campneuseville se préparait à fêter joyeusement le centenaire d'Edgar Renoux, le Dimanche 19 mars 2006. A cette occasion, un livre sur sa vie "cent ans au pays des verriers" était édité et commercialisé, avec de nombreuses photos, au bénéfice de la recherche et de France Alzheimer.

Philippe Longavesne était chargé d'établir l'arbre généalogique du centenaire. Aussi, je me suis rapidement mise en rapport avec lui, ce qui nous a permis de confirmer nos liens familiaux. Lui même découvrait, à ce propos, l'existence d'une 3ème épouse à notre ancêtre commun Augustin Laurent DERCOURT.

Fête du centenaire d'Edgar, tous cousins généalogiques : Philippe, Eliane, Patricia, Fabienne.

 

voir les photos de Campneuseville : cliquez ici

 

retour à la page d'accueil