Sri Lanka et les Maldives

(juin 1992)

cliquer sur les photos pour les agrandir

récolte du thé
les rizières en terrasses

bord de mer et cocotiers..

 

Cette île, on l'appelait Ceylan dans le passé,

mais tout justifie son nom de Sri-Lanka, "l'île resplendissante".

Voyage avec le Club Med.

Les éléphants sur les routes, la nature exubérante, les jardins extraordinaires, les belles plages bordées de cocotiers au sable fin, les montagnes couvertes de plantations de théiers à l'infini, les statues de Bouddha, les cités englouties dans la jungle, la gentillesse de la population... tout justifie un voyage dépaysant vers le Sri-Lanka..

Embarquement pour Colombo pour un vol d'environ 12 heures.

C'est une ville moderne fidèle pourtant à son passé, mais sans attrait particulier.

Arrivés un jour où tous les commerces sont fermés, nous nous dépêchons de quitter les lieux et prenons la route...

Fortement influencés par l'Inde du sud, les monuments de l'ancienne capitale Polonaruwa sont presque tous du XIIème siècle avec son grand Bouddha couché reposant allongé sur son flanc et sculpté dans le granit. Puis route vers Kandy à travers les hauts plateaux pour atteindre la vieille capitale royale, paradis des plantations de thé à perte de vue.

Visite de la ville de Gallé fortifiée par les Européens, où les Portugais s'installèrent dès les années 1505, suivis plus tardivement par les Britanniques.

La route nous offre de beaux paysages plantés d'hévéas et nous poursuivons notre séjour par un mini-safari dans la savane où se cachent de nombreux animaux et beaucoup d'éléphants en liberté.

En ville, nous allons dévaliser les boutiques pour nous habiller à la mode du pays. Une soirée costumée est organisée pour fêter la fin du séjour.

Quel look !

 

Avion vers les Maldives

Transfert en bateau jusqu'à l'ile de Faru pour une semaine au village du Club Med. Les dauphins font des cabrioles dans notre sillage. Toujours aussi magique ..

Les moustiques sortis de nulle part nous attendent à l'arrivée et volent en formations serrées pour nous accueillir et nous attaquer !

L'horreur, piqûres, piqûres...Les équipes de GO enfument tous les locaux de produits anti-moutisque, mais il y en a presque toujours autant.

Ciel bleu à l'infini, mer turquoise, eau tiède, cocotiers, une cure de désintoxication du "métro-boulot-dodo".

L'ambiance est paradisiaque, mais il faudrait être deux pour l'apprécier.

J'ai le cafard, moi qui avais pensé jouer au robinson des mers du sud. Pourtant, les couchers de soleil sont de toute beauté..

C'est le royaume de la plongée sous-marine et je m'y ennuie ferme puisque je n'en fais pas. Huit jours de repos complet à siroter des jus de fruits au bar, seul endroit où la climatisation fait fuir ces satanés moustiques.

Journée d'excursion à Malé la capitale.

Nouvelle inquiétante : deux plongeurs ont disparu du village.

Ont-ils été là où rodent les requins marteau, les raies mantas, sur le tombant du récif, car il faut prendre garde aux courants très violents ?

Nul ne le saura... nous ne le reverrons pas.

Les journées passent lentement, sans m'ennuyer vraiment.

Retour à Paris tout à fait reposée pour envisager une hospitalisation.

 

les Maldives

départ des plongeurs..

 

retour vers la liste des voyages ou retour vers la bio perso 1984/94