2006 - Etats-Unis, côte Ouest (fin septembre)

cliquer sur les photos pour agrandir

 

Los Angeles
Ville de l'Ouest : Calico

 

Los Angelès, Las Vegas, San Francisco. La démesure à l'Américaine.

Retour aux Etats Unis après un premier voyage il y a 10 ans, la Californie, l'Arizona, l'Utah.

 

Autant j'avais un souvenir ébloui de mon précédent voyage en Arizona, autant celui-ci m'a laissé insatisfaite.

Trop de bruit, trop de voitures, trop de néons.. et trop de participants partis avec mon Association.

Décidément, c'est définitif, je n'aime ni les villes ni la foule...

 

Arrivée à Los Angeles

Notre première nuit va se passer dans un hôtel au beau milieu d'une zone industrielle pouilleuse traversée par le chemin de fer. Aucun repas prévu le soir.

Cela commence fort..Il est tard, et à nous de se débrouiller pour trouver un sandwich et une boisson dans une zone déserte. Enfin, un bar ouvert.

Toute la nuit, les trains grondent, passent et repassent, sans cesser d'activer leur sifflet et, ils ne sifflent pas que trois fois !

La nuit a été courte, quelle déception cette première impression. Cela marque les esprits.

Le lendemain : découverte des Studios Universals, un parc d'attractions pour adultes assez surprenant,

Et visite en petit train des studios d'Hollywood et de leurs effets spéciaux.

Cauchemar garanti !

Un spectacle fait sensation : la poursuite entre pirates. Un avion atterrit au milieu d'un bassin rempli d'eau inondant le public et pas seulement ceux assis au premier rang ! Une chance, il fait très beau... le soleil est de la partie.

Nous ressortons trempés comme des soupes.

Nous allons découvrir Santa Barbara et la plage "d'Alerte à Malibu". Une plage banale, rien d'exceptionnel à mon sens. Les stars sont absentes au rendez-vous !

Puis, Beverley Hills en bus, mais interdiction de passer dans les rues où sont cachées les belles demeures des célébrités connues.

On ne voit rien qui puisse faire penser à la notoriété réelle ou usurpée de ce quartier. Je me demande encore, comment on peut programmer de telles inepties..

Je trouve la ville tout à fait banale, loin des rêves que j'avais engrangés dans la tête.

J'ai du regarder trop de films à la télé !

*****

Comble d'horreur le jour suivant : l'autocar qui doit nous permettre de faire 3500 km, soit la totalité du circuit, est en mauvais état.

Une "fronde" éclate parmi nos voyageurs qui refusent "d'embarquer".

Nous passerons la nuit, avec le Président de l'Association, la guide et moi-même, en coups de téléphone entre Los Angeles-New-York et Paris, pour trouver un autre autocar en bon état. Au petit matin, on affiche des poches sous les yeux et je maudis le tour-opérator...!

Il n'est pas prêt de nous revoir pour un autre voyage.

Le circuit prévoit d'aller bien évidemment au Grand Canyon, soit plus de 1000 km en autocar dans un paysage désertique et une route rectiligne sans aucun intérêt. Arrêt à Calico, une petite bourgade reconstituant la vie des pionniers d'autrefois. Halte pour la nuit dans une ville où l'hôtel-casino est l'élément phare d'une population en recherche de jeux en tout genre.

On y laisse tous.. un peu d'argent.. , mais c'est fait pour cela.

Au Grand Canyon, à près de 3000 mètres d'altitude, il fait froid, il y a trop de vent, et beaucoup trop de touristes. Impossible de faire un tour d'hélico.

La découverte du lac Powell, qui m'avait tant enchantée il y a quelques années, est décevante car résumée à un tour en bateau d'une demi-heure, en tournant en rond dans l'eau, au pied d'un barrage en béton qui ne devait pas exister il y a dix ans ?

A Monument Valley, froid et vent de sable. Je reste confinée dans la boutique à faire quelques achats.

Le pique-nique traditionnel est bâclé car il fait frisquet et l'ambiance n'y est pas.

Las Vegas : bof ! les néons, les attractions ce n'est pas mon truc !

L'hôtel, le Circus, est vieux et démentiel. Le jeu est partout. Petit tour à Death Valley, un désert sans attrait particulier dans un autocar conduit par une femme noire qui roule à 20 à l'heure... en mangeant des chips en continu.

On quitte Las Vegas sans regret...

****

Retour à la nature ...

Cela me semble bon, et c'est un éblouissement :

--> Bryce Canyon : phénomène naturel sculpté par le vent, l'eau et l'érosion de la période glaciaire. C'est à couper le souffle.

--> Puis, Yosémite : dans les Rocheuses et son parc naturel, ses séquoïas géants.

Nous y croisons un ours brun en liberté cheminant tranquillement sur le bas coté de la route et, un peu plus loin, des gens qui pique-niquent !

Gare à leurs casse-croutes..

Deux sites merveilleux mais que nous visitons trop rapidement à mon goût.

Nous dormons à Mammoth Lakes dans un petit hôtel très confortable. C'est une station de ski réputée et très fréquentée l'hiver.

*****

San Francisco

Hôtel décevant dans un quartier pourri où traînent des drogués, des filles et des miséreux.

La visite de la ville me réconcilie un peu avec mes attentes, mais tout juste. Nous apprécions pourtant les rues ondulées vues dans les films, les maisons de style victorien. Découverte du Golden Gate, le pont le plus connu du monde, mais il fait froid et il y a beaucoup de vent.

Décidément, ce n'est pas la bonne période pour des vacances réussies.

Monterey

Circuit en bus, en bord de mer, à travers les quartiers huppés en empruntant une route payante. Rien que du déjà vu.

Soirée sympa dans un restaurant typique, la veille de notre départ pour la France.

Découverte de nuit de San Francisco, en limousine. Le champagne offert est un vrai tord boyau difficile à avaler.

Il fait un froid de canard, ce qui gâche tout le plaisir !

Voyage bon marché, mais banal et je suis profondément déçue. Je ne repartirai jamais dans de telles conditions.

Par contre, dans l'ensemble, les voyageurs de notre Association sont contents !

Il est vrai qu'ayant fait de très beaux voyages par le passé, je deviens difficile à contenter.

Je suis ravie de rentrer à la maison. La routine, va reprendre son petit bonhomme de chemin.

C'est surement cela le bonheur !

 

Bryce canyon : une merveille de la nature
Las végas : rue Frémont, un ciel de néons !

 

San Francisco : quelle foule pour un tour en tramway !
Le grand canyon
Parc naturel Yosémite
Parc naturel Yosémite

 

San Francisco : le Golden gate

San Francisco : vue générale

 

 

 

 

retour vers la liste des voyages ou bio des années 1995 et suivantes